Protections auditives pour la musique

Remarque: cet article a été rédigé sur l’ancienne version du site web.

Introduction

Aujourd’hui, de nombreuses possibilités existent sur le marché. Casques anti-bruits, bouchons pour les oreilles standards, universels, sur mesure… Avec ce guide, je vous donnerai mon expérience personnelle de ces différents produits, ainsi que les avantages et inconvénients (objectifs) de chaque produit. Commençons donc par la protection la plus utilisée.

Les bouchons type « festival »

Ce genre de bouchon est extrêmement utilisé dans le monde de la musique, et pour une très bonne raison: son prix minime. En effet, on peut très facilement obtenir des bouchons pour quelques centimes si on en achète en gros. Dans le meilleur des cas, on peut également en obtenir gratuitement dans la plupart des festivals de musique.

Cependant, leur prix reflète plusieurs défauts majeurs.

Du point de vue pratique, ce n’est pas idéal: en effet, ils ne peuvent pas être utilisés plus d’une fois. L’hygiène n’est pas optimale non plus si on décide de les réutiliser, car ils ne sont pas conçus pour être nettoyés.

L’autre désavantage est peut-être même plus important: la réduction du volume n’est pas linéaire. En effet, les basses fréquences seront dans la plupart des cas moins adoucies que les hautes fréquences. Ceci veut dire qu’en portant ce genre de bouchon, le son est modifié.

D’un point de vue musical, et par mon expérience, j’ai rapidement arrêté d’utiliser ces bouchons pour cette raison. Plusieurs fois, en tant que pianiste sur scène, la modification du son était tellement prononcée que j’ai eu plus de peine à « vivre » le morceau. C’est relativement difficile d’expliquer ce ressenti par écrit, mais imaginez que vous entendez la musique comme si vous aviez la tête sous l’eau. Difficile de bien les interpréter.

En conclusion, leur seul vrai avantage est sans doute leur prix. Ils offrent une bonne protection en terme de dB, mais modifient le son d’une façon non linéaire, que j’ai malheureusement trouvé très désagréable.

Ainsi, après ces quelques mauvaises expériences, je suis passé chez un acousticien. Il m’a proposé d’essayer des bouchons un peu plus haut de gamme.

Les bouchons type « Uni-Fit »

Ces bouchons coûtent une vingtaine de francs (environ 15-20 euros) et sont donc bien plus chers que les bouchons analysés ci-dessus. Cependant, quels sont leurs avantages?

Ils peuvent être nettoyés.

Ce n’est de loin pas un point à sous-estimer. En effet, s’ils sont lavés régulièrement à l’eau tiède après chaque usage, ils peuvent être utilisés sans problème une centaine de fois. A mon avis, ils deviennent donc plus rentables à long terme que les bouchons traditionnels. De plus, ils ont toujours un coffre de protection qui peut être attaché au porte-clés. Ainsi, on les a toujours avec soi.

Du point de vue musical, ils sont également de meilleure qualité que les bouchons type « festival », car ils ont une réduction du volume plus linéaire.

Il y a tout de même deux petits défauts. Le premier, étant la praticité: la paire de bouchon que m’a conseillé l’acousticien diminuait le son de 22dB. Il s’agit d’une réduction élevée qui rend les discussions impossibles lors d’une répétition, par exemple. Ceci implique qu’il faut régulièrement les enlever et les remettre entre chaque morceau, lorsqu’on parle entre musiciens.

Par contre, lorsqu’il s’agit de concerts, en général, on ne parle pas! Et donc, ces bouchons sont parfaits pour les petits budgets qui veulent tout de même une bonne atténuation du bruit.

Deuxième et dernier défaut à mon avis, le confort. Ils sont en effet universels (d’où leur nom « uni-fit »). Conçus pour différentes tailles d’oreilles, ils ne sont pas toujours adaptés à notre canal auditif et peuvent être douloureux à porter, généralement après une heure d’utilisation.

Parlons donc d’une autre possibilité de se protéger à bas prix, qui est plus confortable.

Les casques anti-bruits

Comme vous l’aurez compris, ces casques ne sont certainement pas adaptés à la scène, car ils ne sont pas très… esthétiques. Par contre, il y a de nombreux musiciens qui les utilisent durant les répétitions.

Pourquoi? Tout d’abord, ils sont facilement enlevés lorsqu’on doit discuter, et sont réglables pour toutes les grandeurs de tête.

Ils ont également un prix assez attractif, allant de 10 à 40 chf selon le modèle, l’atténuation en dB et la linéarité de réduction selon les fréquences. Leur prix et facilité d’utilisation les rendent très populaires, plus particulièrement chez les batteurs.

Par contre, malgré leurs nombreux avantages, ils sont encombrants et s’il faut jouer sur scène, il faut acheter un autre type de protection pour avoir le look! Alors, quelle protection nous offre tout ceci?

Les bouchons sur mesure

Ce type de bouchon a énormément de qualités, contre un seul défaut. Malheureusement, ce n’est pas un petit… Ils sont très chers. On trouve parfois des promotions chez les acousticiens, déduisant le prix d’une cinquantaine de francs, cependant ils restent dans 99% des cas à plus de 200francs. Ils ne sont donc pas adaptés à tous les budgets.

Parlons donc des avantages.

  • Un confort sans rival, puisqu’ils sont sur mesure! Parfaitement adaptés aux canaux auditifs de nos oreilles, ils peuvent être portés plusieurs heures à la suite sans aucune douleur.
  • Une réduction de bruit linéaire: à l’inverse des bouchons gratuits donnés dans les festivaux, les bouchons sur mesure sont équipés d’un filtre de grande qualité, ne modifiant quasiment pas la perception du son. Je les trouve donc très agréables en concert.
  • Un investissement de longue durée: avec un bon entretien et lavage après chaque utilisation à l’eau tiède, ils peuvent être utilisés pendant cinq ans. Avec un mauvais entretien cependant, ils ne dureront pas plus de deux ans.
  • Un petit format, comme les bouchons « uni-fit ». Ils ont également un coffre de protection qu’on peut emporter avec soi.
  • Et enfin, il y a différentes possibilités de réduction de volume. Lorsqu’on achète le produit, on peut choisir le nombre de dB qui seront atténués.

Personnellement, j’ai choisi 15dB, ce qui me donne la possibilité de discuter normalement avec les bouchons, et jouer à haut volume en groupe.

Conclusion

Les bouchons type « festival »

Ils offrent une bonne protection, cependant la perception du son est grandement modifiée. Ils ne sont donc pas idéaux sur scène. Ils ont un bas prix, mais ne peuvent être utilisés qu’une seule fois.

Les bouchons « uni-fit »

Ils possèdent une réduction du volume plus linéaire, cependant ils ont généralement une diminution du volume élevée (20dB et plus), ce qui les rend inutilisables pour discuter entre musiciens lors des répétitions. Ils coûtent une vingtaine de francs, et peuvent être réutilisés une centaine de fois avec le bon entretien. Malheureusement, le confort n’est pas toujours parfait, surtout à la longue.

Les casques anti-bruits

Il faut bien lire l’emballage lors de l’achat, car il en existe différentes sortes. Un prix correct (de 10 à 40chf), une bonne atténuation et une réduction linéaire du volume selon les fréquences. Leur seuls défauts sont leur look, inadapté à la scène, ainsi que leur encombrement, pas très pratique.

Les bouchons sur mesure

Il n’y a rien de mieux en terme de confort et protection. Quantité de dB à réduire à choix, mais toujours avec une réduction très linéaire sur toute la panoplie des fréquences. Pratiques pour les répétitions et la scène, ils ont un seul désavantage, leur prix (200chf et plus).

Qu’en pensez-vous?

Comment avez-vous trouvé l’article? Quelles sont vos expériences en terme de protections auditives?

Laisser un commentaire